Briques et implémentation

Accueil Forums Pratique Briques et implémentation

Ce sujet a 3 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Jeanluc Christin, il y a 1 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #968

    Emmanuel Levard
    Participant

    Les processus associés à certaines briques me paraissent flous voire absents. Par exemple la brique frustration, comment l’implémenter concrètement dans mon organisation ?

  • #981

    Lydia Pizzoglio
    Participant

    Bonjour Emmanuel,

    je ne sais comment implémenter la brique Frustration dans ton orga, car il faudrait que je connaisse mieux sa culture, mais je trouve qu’elle est intéressante à mettre en regard de son pendant de Brique du contentement, qui me parle de démarche de croissance d’un individu et d’un groupe.
    Si je parviens à reconnaître là, où je me contente dans l’organisation, au bon sens du terme, de « nous avons fait du mieux que nous pouvons et que je peux ici et maintenant », alors, je pourrais peut-être reconnaître et mieux gérer et accepter ma frustration.
    on pourrait rendre visible ses postures et sentiments. Cela peuvent être des signaux et des indicateurs intéressants. On peut imaginer les représenter physiquement, signes, picto, cartons lors d’un certain type de réunions et mener une expérimentation sur plusieurs semaines.
    Merci, ça me donne des idées pour des groupes en apprentissage.

  • #1090

    Romain Vignes
    Participant

    Salut
    Tout nouveau sur ce forum, donc je découvre. Pareil, y’a pas mal de brique dans lequel je lis une intention, un principe philosophique,mais je vois pas concrètement comment ça s’intégre à des régles du jeu. Mais sans doute j’ai pas encore compris la subtilité

    Romain

  • #1097

    Jeanluc Christin
    Admin bbPress

    A vous lire, je suis totalement d’accord : il y a effectivement un manque de procédure dans certains processus 🙂

    Je ne sais pas vers quoi nous irons mais voici d’où nous sommes parti :

    L’idée était qu’une organisation qui a besoin d’activer une brique (frustration pour rester sur cet exemple) se réunit, réfléchit, crée la façon dont cela prendra forme chez elle.
    Si je pousse jusqu’à une proposition V1 pour illustrer, cela donnerait « on se rappelle de temps en temps qu’il est normal de devoir composer avec nos frustrations, que c’est difficile, que cela atteint nos limites à un moment donné et que choisir de faire avec ou selon ces frustration fait partie de nos redevabilités. »

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Me connecter